Paris secret, de passages en galeries


Passage Vero Dodat

Le Passage Vero-Dodat

Quand on visite Lyon, il est une activité qu’il ne faut manquer sous aucun prétexte: se promener à travers la ville en empruntant les nombreuses traboules qui émaillent toute la capitale des Gaules. Qu’elles traversent les vénérables immeubles Renaissance du Vieux Lyon, ou les hauts appartements des Canuts de la Croix-Rousse, voire, même, pour les fins connaisseurs, les quelques vestiges de la vieille ville qui dorment cachés sur la Presqu’Île, elles participent chacune au charme incomparable de Lyon, et c’est d’ailleurs toujours avec une grande fierté que je les fais visiter quand cela m’est demandé.

Aussi, en me promenant vers Auber, j’ai été très agréablement surpris de me rendre compte qu’à Paris aussi, on pouvait en quelque sorte “trabouler”. Oh, j’entends déjà quelques rodomontades: “Quoi ?! Trabouler à Paris ?! Sacrilège !” Et pourtant, ce n’est que la stricte vérité.

En effet, Paris regorge de petits passages couverts, plus ou moins bien cachés entre les grandes avenues, où l’on peut soudainement s’isoler du vacarme de la ville pour voyager dans le temps et se retrouver dans un Paris qui semble tout droit sorti de la Belle Époque. La plupart de ces passages et galeries se trouvent non loin d’Opéra, des Halles, de Strasbourg Saint-Denis, et restent ouverts du lundi au samedi, permettant ainsi aux badauds qui les empruntent d’y faire du lèche-vitrine chez les maroquiniers, les cordonniers, les libraires et autres marchands qui peuplent ces allées, ou encore de se poser dans l’un des nombreux cafés et restaurants que l’on y trouve. Ce Paris-là vaut assurément le détour !

A titre personnel, je conseillerais surtout de visiter la Galerie Véro-Dodat, vers les Halles (situé au 19 Rue Jean-Jacques Rousseau), puis de rejoindre la Galerie Vivienne au 6 Rue Vivienne, vers le Palais Royal (à visiter également, ne serait-ce que pour se reposer un court instant à l’ombre des marronniers alignés dans la cours), et, enfin, dans un ultime élan, de reprendre la route vers le passage des Panoramas qui se trouve au 11 Boulevard Montmartre pour enchainer directement sur le Passage Jouffroy et le Passage Verdeau qui sont tout trois situés bout à bout. Ensuite, si vous aussi vous sentez charmé par ces allées secrètes, libre à vous de vous perdre dans Paris à la recherche des nombreux autres passages et galeries qui s’y cachent.

Aussi, si vous passez un jour par Paris, que vous avez déjà fait la Tour Eiffel, que le Louvre ne vous tente pas plus que ça, ou tout simplement que vous êtes à la recherche d’une visite insolite de la ville, n’hésitez pas, foncez ! Et pour ceux qui auraient encore quelques doutes, j’espère bien que les quelques photos que j’adjoins à cet article achèveront de vous convaincre. Sur ce, bonne visite !

Passage Jouffroy

Le Passage Jouffroy

Vers le Passage Jouffroy

Du Passage Verdeau au Passage Jourffroy

Passage des PanoramasLe Passage des Panoramas

Passage Vivienne

La Galerie Vivienne

Passage Jouffroy, suite

Le Passage Verdeau

Galerie de Beaujolais, Palais Royal

La Galerie de Beaujolais, Palais Royal

Le Palais Royal

Palais Royal, Paris

Advertisements

3 thoughts on “Paris secret, de passages en galeries

Share your thoughts

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s